Immobilier Belgique
Publié le - 2078 clics -

Investir dans l’immobilier d’entreprise grâce aux SCPI

L’investissement dans l’immobilier résidentiel vous intéresse. Vous avez cependant peur d’avoir de mauvaises surprises. Sachez qu’il existe un moyen de vous débarrasser d’y investir tout en réduisant vos impots. Vous pouvez désormais investir dans l’immobilier d’entreprise. Grace à la Société civile de placement immobilier (SCPI), ce secteur s’ouvre à tous types d’investisseurs.

Comme défiscaliser avec la SCPI ?

Celle-ci permet à un épargnant d’acquérir une part d’un immeuble de bureau. Les SCPI s’occupent de l’achat, s’assurent de la gestion des locataires et du patrimoine et partagent les revenus des loyers. On compte en France plus de 160 sociétés de ce type. La gestion des actifs est confiée à une société contrôlée par l’Autorité des marchés financiers. Le régulateur a pour rôle de s’assurer que les opérations se fassent dans le respect des lois et les obligations professionnelles.

Le ticket d’entrée

Pour pouvoir investir indirectement dans l’immobilier, il est nécessaire d’acheter un ticket d’entrée. Avec les SCPI, le coût du ticket d’entrée est relativement plus faible. Celui-ci varie en moyenne entre 150 et 1000 euros. La SCPI fonctionne selon le principe de gestion collective immobilière. La société collecte les capitaux des épargnants qui ont également le statut d’associés et les injecte dans des actifs immobiliers. Ces derniers perçoivent des revenus réguliers en termes de loyers collectés par la société de gestion. Le rendement des SCPI sont supérieurs à ceux du Livret A. Ce dispositif permet une rémunération d’environ 5%. Il est à noter que le retour sur investissement peut être en moyenne de 3,50% pour l’achat d’un bâtiment neuf à but locatif et de 4 à 5% dans l’ancien. En somme, grâce à la SCPI, il est possible d’investir dans la pierre avec plus de sécurité et de rentabilité. Les transactions étant gérées par la société de gestion, les épargnants n’ont pas de souci à se faire quant aux risques locatifs.